Les élus de la Chaudière-Appalaches demandent un allègement des mesures  

 Après plusieurs semaines de restrictions imposées par le palier d’alerte 4 (zone rouge) et devant la diminution notable et constante de cas de la COVID-19 dans la région, les maires et préfets de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches (TREMCA) demandent au gouvernement un allègement des mesures sanitaires pour la région.

Le président de la TREMCA, Monsieur Paul Vachon, assure que les critères déterminés par les autorités pour atténuer les mesures sont maintenant rencontrés en Chaudière-Appalaches. « Le taux d’incidence est en bas de 5, le taux d’hospitalisation, le taux de mortalité et le nombre de cas sont en baisse en plus de se maintenir depuis près de deux semaines sous la barre du 10 cas journaliers, comme le démontre les chiffres publiés par la Santé publique. Nos citoyens, nos commerçants et nos entrepreneurs ont été disciplinés et leurs efforts ont donné les résultats escomptés », maintient-il. « Cet allègement est mérité, mais surtout nécessaire pour le bien-être de toute notre population et le maintien de notre économie. »

Les élus de la région conviennent de laisser passer la semaine de relâche scolaire, mais sont unanimes quant aux affligeantes conséquences du maintien prolongé du palier d’alerte maximal actuel sur les activités culturelles, de loisirs, commerciales et industrielles du territoire. Aussi, il est impératif et pleinement justifié de laisser souffler les citoyens et les acteurs économiques à ce stade-ci.

« Nous avons appris avec la 2e vague à respecter les mesures sanitaires mises de l’avant. Nous avons adopté de nouveaux comportements et de nouvelles habitudes de vie. Nos commerces et nos entreprises agissent de façon responsable et ont mis en place les mesures appropriées », a fait valoir le maire de la Ville de Lévis, M. Gilles Lehouillier. 

Au nom de leurs citoyens, les membres de la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière-Appalaches :

Monsieur Réal Bisson, maire de Vallée-Jonction
Monsieur Jonathan V. Bolduc, préfet de la MRC Robert-Cliche et maire de Saint-Victor
Monsieur Bernard Boulet, maire de Montmagny
Monsieur Marc-Alexandre Brousseau, maire de Thetford Mines
Monsieur Germain Caron, maire de Saint-Henri
Monsieur Normand Caron, maire de Saint-Jean-Port-Joli
Madame Jocelyne Caron, préfet de la MRC de Montmagny et mairesse de Cap-Saint-Ignace
Monsieur Normand Côté, préfet de la MRC de Lotbinière et maire de Saint‑Flavien
Monsieur Richard Couët, préfet de la MRC des Etchemins et maire de Saint‑Prosper
Monsieur Guy Dumoulin, vice-président de l’exécutif à la Ville de Lévis
Monsieur Clément Fillion, préfet de la MRC de Bellechasse et maire de Saint‑Nazaire
Monsieur René Laverdière, préfet de la MRC de L’Islet et maire de Saint‑Adalbert
Monsieur Gilles Lehouillier, maire de Lévis
Madame Marielle Lemieux, mairesse de Saint-Magloire
Monsieur Claude Morin, maire de Saint-Georges
Monsieur Bernard Ouellet, maire de Saint-Apollinaire
Monsieur Normand Roy, préfet de la MRC de Beauce-Sartigan et maire de Saint‑Ephrem de Beauce
Monsieur Gaétan Vachon, préfet de la MRC de La Nouvelle-Beauce et maire de Sainte-Marie
Monsieur Paul Vachon, préfet de la MRC des Appalaches et maire de Kinnearˈs Mills
Monsieur François Veilleux, maire de Beauceville

demandent au gouvernement Legault de reconnaitre les efforts de la population de la région de la Chaudière-Appalaches pour freiner la transmission du virus et l’atteinte des critères fixés et, par conséquent, de bénéficier d’allègement des mesures sanitaires dès le 7 mars prochain.

À propos de la TREMCA
Formée en décembre 2015, la Table régionale des élus municipaux de la Chaudière‑Appalaches (TREMCA) est l’espace de concertation régional qui regroupe les dix territoires de la région : Les Appalaches, Beauce-Sartigan, Bellechasse, Les Etchemins, L’Islet, Lotbinière, Montmagny, La Nouvelle‑Beauce, Robert-Cliche et la Ville de Lévis. Elle a pour mission de se concerter sur les dossiers afin de se positionner comme région, de défendre et de promouvoir les intérêts de la Chaudière-Appalaches.