Échos de la MRC de Montmagny

 À la suite de la séance du Conseil des maires de la MRC de Montmagny tenue le 14 juin dernier, différents sujets ont été discutés dont voici les faits saillants.

Entente sectorielle sur le développement du bioalimentaire en Chaudière-Appalaches
La MRC de Montmagny a annoncé sa participation au financement de la Table agroalimentaire de la Chaudière-Appalaches (TACA) qui œuvre au développement du secteur bioalimentaire notamment par la mobilisation des acteurs du milieu et la mise en commun des enjeux territoriaux, régionaux et sectoriels. Les actions de la TACA visent la mise en place de projets mobilisateurs et structurants sur le territoire de la Chaudière-Appalaches.

Appui réitéré au projet de troisième lien entre Québec et Lévis
En raison de l’augmentation constante de la circulation sur le réseau routier des régions de Québec et de Chaudière-Appalaches, et vu la nécessité d’avoir un réseau routier adéquat reliant les deux rives à la hauteur de Québec et de Lévis, la MRC de Montmagny a réitéré son appui, donné en 2014, aux démarches entreprises dans le projet de troisième lien entre Québec et Lévis.

Les membres du Conseil des maires sont d’avis que, dans une perspective de développement global, le projet de tunnel à l’est de Lévis doit être priorisé puisqu’il constitue un moyen incontournable de s’attaquer aux problèmes de circulation dans la région. Ce projet est d’ailleurs actuellement en phase d’évaluation au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification et reçoit l’appui d’une très grande majorité de la population, autant du côté de la rive sud que de la rive nord.

Quant aux récents questionnements soulevés à propos de la faille de Logan, la MRC croit qu’ils ne peuvent servir de prétexte à l’abandon des études puisque des tunnels sont réalisés ailleurs dans le monde dans des endroits beaucoup plus sensibles sur le plan sismique.

La MRC demande donc aux gouvernements du Québec et du Canada de prioriser la construction d’un troisième lien entre Québec et Lévis et s’adresse à la Caisse de dépôt et placement du Québec pour qu’elle participe à ce projet majeur de développement économique, suggérant que ce projet pourrait se réaliser selon la même formule que celle privilégiée pour le train léger à Montréal.

Formation selon le modèle dual allemand
Le Centre de formation professionnelle de l’Envolée (CFP), en collaboration avec les CLD des MRC de Montmagny et de L’Islet, sonde actuellement l’intérêt des entreprises de la région pour l’implantation d’un programme alternance travail-études inspiré du modèle dual allemand qui serait appliqué à la formation en Techniques d’usinage ou à celle en Tôlerie de précision. Comme stipulé dans son Plan d’action pour l’économie et l’emploi (PALÉE) 2014-2019, la MRC de Montmagny préconise ce genre d’initiative, soulignant que la synergie entre le monde scolaire et le monde du travail est bénéfique autant aux étudiants qu’aux entreprises. Elle appuie donc la demande d’aide financière que le CFP de L’Envolée déposera au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur afin de pouvoir instaurer cette nouvelle formule d’enseignement dès janvier 2017.

Rappelons que la séance de juillet est toujours itinérante et qu’elle aura lieu le 12 juillet à 16 h 30 à la salle municipale de Saint-Just-de-Bretenières.